• La belle maison bois/paille de Michelle est à vendre : précipitez vous !

    90m2 de plein pied, avec une vue dégagée, une exposition sud et sur un terrain de 398m2.

    Elle vous laisse son poele à bois (2 stères/an) ses panneaux solaires pour l'eau chaude

    et son récupérateur d'eau de pluie (7000 L)

    Située dans notre éco-hameau, à 15minutes du TGV de Surgères et de l'autoroute de Saint jean

    d'Angely.

    Prix : 200.000e

    Contact : michelle.bergeon@gmail.com


    votre commentaire
  • Depuis le 20 avril 16h30, j'ai acheté le terrain à la famille Bessonnet.

    Après mûre réflexion, j'opte pour une construction kerterre. Je reviens donc de 3 semaines de formation, le cœur rempli d'optimisme. Prochaine étape, faire les plans de la kerterre pour déposer le permis de construire. Jusqu'à présent, aucun permis n'a été accepté mais pas d'inquiétude, nous sommes dans un écohameau et le projet est en total adéquation avec la charte. Les matériaux utilisés sont la chaux, le chanvre et le sable. Aucune structure porteuse n'est présente, il n'y a pas de charpente et la construction se bonifie avec le temps grâce à la carbonatation. Tout cela permet une habitation avec un budget réduit comparé à celui d'une maison écologique, ce qui laisse place au choix d'huisseries de qualité fabriquées sur mesure par des artisans.

    Simplement s'imaginer habiter dans une œuvre d'art me réjouit.

     

    Projet de Cécile

     

     

    En attendant le permis de construire et donc qu'une Kerterre s'installe sur le terrain, un coeur, au centre, est prêt à recevoir la construction.

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Pour l'élaboration du potager/verger de l'écohameau (~ 1 ha), nous lançons un appel à jardinier, maraîcher, ou autres gens de l'art, cherchant une terre pour :

    • un projet de maraîchage bio (aucun intrant ou traitement chimique)

    • et/ou de permaculture

    • et/ou de jardin verger

    • et/ou de forêt nourricière

    • et/ou d'autres expérimentations allant dans le même sens

     

    Le projet se fera en concertation/collaboration avec les habitants d'Hélioterre.

    Les conditions de mise à disposition du terrain seront débattues et décidées en fonction des besoins des deux parties.

    Le porteur de projet devra globalement aller dans le sens des trois principes de base de la permaculture :

    Terre orpheline


    Avis aux amateurs !

    Les intéressés nous contacteront par la page Contact.


    7 commentaires
  •  

    Programme consultable bientôt sur www.eco-festival-ca-marche.fr.

    Déjà certain :

    1. nous allons voir le nouveau film de Marie-Monique Robin (Le monde selon monsanto, Les moissons du futur, etc.) en avant-première
    2. nous allons changer le monde tous ensemble
    3. nous allons bien nous amuser

     

    17 et 18 septembre cochés sur votre agenda ?

     

     


    votre commentaire
  • C'est le printemps !


    Ça respire de partout.

    Entre soleil et pluie, les bois se remplument, le brun des champs s'habille qui d'un duvet de petites pousses vert tendre, qui d'un tapis jaune moutarde.

    C'est le printemps !

     

    Nos jardins, eux, se métamorphosent sous nos yeux incrédules en forêts vierges de luzerne, trèfle, pissenlits géants et herbes jaillissantes.

    Les forces printanières oeuvrent enfin.
    Mais il faut bien noter qu'à l'écohameau, leur manifestation dépasse toute espérance :

    Jusqu'aux pierres, qui s'y mettent !


    Depuis quelques semaines, elles font des petits, dans tous les coins, sous toutes les formes.

    C'est le printemps ! C'est le printemps ! C'est le printemps !
    en attente stockées au sec sous terrasse séparatives

     

    C'est le printemps ! C'est le printemps ! C'est le printemps !
     en tour de cuve en message à l'univers en base de kiosque végétal

     
    Plus structurel :

    C'est le printemps ! C'est le printemps !
    en hérisson patiemment trié et rassemblé par jean-luc
    à partir d'un tas de gravas interminable
    ... spontanément colonisé par des pommes de terre
    sorties de nulle part mais néanmoins pimpantes...

     

     

    Enigmatique :

    Composition kabbalistique bi-matière.

    Remarquons l'alternance rythmée des petites et grosses pierres, le superbe rendu capitonné, l'attention portée au vivant plantain, souligné d'une myriade de petits cailloux, etc...

     

    C'est le printemps !

     


    1 commentaire
  •  

    Contact mail par ICI.

     


    votre commentaire
  • Vous souvenez-vous ? C'était en juillet dernier :

    Terre a trouvé amoureux
    Jouxtant l'écohameau, un terrain de près d'un hectare.
    Au tout début, c'était un beau champ, partiellement bordé de haies et longé par un ruisseau.

    Petit à petit, nous l'avons investi. Selon les grands projets que nous avions pour lui et nous (à voir ICI).

    Et il a fini par prendre des allures de verger-potager :

     

    Terre cherche amoureux  Terre cherche amoureux  Terre cherche amoureux
     les bandes paillées  les fruitiers  déjà productifs !


    Mais nous voyons bien que, malgré les efforts de chacun,

    Terre cherche amoureux Terre cherche amoureux Terre cherche amoureux Terre cherche amoureux
    et bien d'autres petites fourmis encore (cliquez pour les voir à l'oeuvre)


    tous pris par d'autres activités prioritaires, nous ne suffisons pas à la tâche.

    L'idée a donc germé de confier le soin de cette terre à une (des) personne(s) qui en cherche(nt) une pour :

    • un projet de maraîchage bio
    • et/ou de permaculture
    • et/ou de jardin verger
    • et/ou de forêt nourricière
    • et/ou d'autres expérimentations allant dans le même sens

    A priori, nous envisageons une location ou un échange de services.

    Nous souhaitons aussi rester investis dans le devenir de cette terre.
    Tout cela reste à définir précisément. Nous sommes ouverts à toutes propositions.

    Par cette démarche, nous sommes heureux de faciliter l'accès à la terre à tout porteur de projet allant globalement dans le sens des trois principes de base de la permaculture :

    Terre a trouvé amoureux



    Et bien, il est venu à nous, l'oiseau rare !

    Il ne lui a pas fallu longtemps pour investir les lieux, pour y mettre un peu d'ordre et d'énergie.

    Matthieu a commencé par nous interviewer pour connaître nos besoins et envies.
    Et puis il s'est mis à l'oeuvre, sautillant de butte en butte, grelinette à la main, profitant de l'exceptionnelle douceur de l'automne pour semer encore ou déjà :

    • beaucoup de légumineuses directement en terre, pour nourrir le sol en azote pendant l'hiver,
    • plein de feuilles vertes sous châssis, un bonheur,
    • et d'autres merveilles.

     

    Terre a trouvé amoureux Terre a trouvé amoureux Terre a trouvé amoureux
     des planches de culture paillées... ... ou voilées  châssis en ligne
    Terre a trouvé amoureux Terre a trouvé amoureux  Terre a trouvé amoureux Terre a trouvé amoureux 
    pouponnière   pleine de jeunes vies  nos futurs épinards  semis en pleine terre paillés

     

    Nous regardons ça avec une joie non cachée.
    Ces petits jeunes qui fabriquent le monde nouveau, ils sont franchement épatants !

     


    votre commentaire
  • On hésite, on hésite.

    Devant la page blanche d'un bout de terre tout fraîchement arraché à son état d'être originel et sans questions, l'esprit humain se torture.

    Parce qu'entre le façonnage systématique au gré de notre vouloir et de nos conceptions, l’irrésistible désir de mettre de l'ordre, ranger, arranger, rationaliser, optimiser, mettre à notre service la formidable intelligence de la nature, et le laisser aller et faire confiance totale aux forces dont nous sommes les enfants, l'aptitude à reculer d'un pas pour faire la place à ce qui nous dépasse, il y a mille options possibles, en fonction de notre regard sur la Vie.

     

    Éloge de l'abandon

    Éloge de l'abandon


    Alors oui, on aurait pu retourner la terre, faire pousser des rangées de poireaux au garde-à-vous sur une terre toute nue toute propre, on aurait pu faire des déserts verts coupés ras sur des ares et des ares, forcer des baies de goji à produire sur l'argile de l'Aunis, ou apprivoiser un pain parasol, ou...


    Mais ces choix sont loin d'être les seuls respectables.

    Certains, par exemple, préfèrent s'abandonner au spectacle des merveilles qui s'effectuent à plein temps sous leurs yeux et sous leurs pieds, quitte à glaner quelques picots aux chaussettes.

    Et pourquoi donc ?
    Parce que le non-agir rapporte gros, pardi !

    Oui, des cadeaux à foison (clic sur les images pour les agrandir)

    Éloge de l'abandon Éloge de l'abandon Éloge de l'abandon
    la camomille au pied du perron un pré qui se fait sa place entre les maisons la vigueur de la mal-aimée picris quand on lui en laisse le loisir
    Éloge de l'abandon Éloge de l'abandon Éloge de l'abandon
     les graminées cheveux au vent,  en bouquet dynamique,  en bordure naturelle

     

    Éloge de l'abandon Éloge de l'abandon Éloge de l'abandon
    la carotte sauvage piste d'atterrissage...  champ de butinage collectif... dortoir très apprécié
    Éloge de l'abandon Éloge de l'abandon Éloge de l'abandon
    la macédoine de fleurettes les petites marguerites et le plantain la belle sauvagitude...

     

    De l'abandon à l'abondance... Même pas un petit pas. Une concordance totale.

    Où est le problème sinon dans nos esprits égarés ?

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires